L’Évolution
industrielle

Le tournant entre la Révolution Industrielle et l’Évolution Industrielle

Il y a trois millions d’années, nos ancêtres fabriquaient leur premier outil avec du silex. Ils n’avaient probablement pas grand-chose d’autre. Pendant des siècles, transformer des matériaux bruts en produits a été une activité chronophage et exigeante. Les produits étaient précieux et utilisés le plus longtemps possible. Il n’y avait rien de plus naturel que de les réparer lorsqu’ils étaient défectueux.

Il a fallu attendre la Révolution Industrielle, vers 1750, pour que la production de masse remplace la production artisanale et qu’on s’oriente vers une consommation de masse. Au cours des dernières décennies, la délocalisation massive des usines vers des pays à bas salaires a entrainé l’érosion tant des prix de détail que de la perception de la valeur. Les produits ont perdu en qualité et sont devenus des gadgets éphémères. Aujourd’hui, cela revient souvent moins cher d’acheter un produit neuf que de le faire réparer.

Si les gens aiment leurs produits, en réalité, peu d’entre eux chérissent les biens qu’ils possèdent. Les entreprises s’empressent d’introduire de nouvelles tendances et de fabriquer des produits toujours moins chers, que les consommateurs et consommatrices remplacent à un rythme toujours plus effréné. La surconsommation a un impact extrêmement lourd sur les humains, la nature et l’environnement. Pour mettre fin à cette spirale infernale, nous devons agir sur notre manière de consommer en choisissant des produits moins nuisibles à l’environnement et d’une durée de vie plus longue, ainsi qu’en donnant plus de sens à nos achats.


L’heure est venue de concevoir de nouveaux produits intrinsèquement meilleurs, plus durables et de plus grande valeur.

Fini le toujours moins cher pour une qualité toujours moins bonne. L’heure est venue de concevoir de nouveaux produits intrinsèquement meilleurs, plus durables et de plus grande valeur que leurs prédécesseurs. Les spécialistes de la conception doivent renforcer les avantages de ces produits et éliminer leurs inconvénients. C’est le seul moyen pour l’industrie de contribuer à une société durable. Et c’est une nécessité pour retrouver un meilleur équilibre sur notre Terre. C’est la suite logique de la Révolution Industrielle et nous l’avons appelée « l’Évolution Industrielle ».

Nous, Marianne et René, avons fondé Secrid et, en tant que designers, nous concevons des produits industriels dans le milieu de la mode et de la technologie depuis 1985. Au fil des 35 dernières années, nous avons assisté à une fuite en avant sans fin dans ce domaine de la créativité. Peu à peu, la vitesse et l’originalité ont occupé une place prépondérante, au détriment d’améliorations significatives. Par ailleurs, la production de masse dans les pays pauvres a poussé l’Occident à faire unanimement le choix des prix bas, synonymes de normes peu exigeantes dans le droit du travail, l’environnement et la qualité. Le développement d’un nouveau produit est un processus complexe, qui implique souvent des milliers de choix, pour lesquels on aurait besoin de lignes directrices de qualité. Ce sujet nous intéresse au plus haut point. C’est pourquoi nous avons mené activement des recherches dans ce domaine depuis 1995. Nous appelons les résultats de ce travail « Les principes de l’évolution industrielle ». Secrid est à la fois notre terrain d’expérimentation et notre plateforme pour partager ces idées avec le reste du monde.

Brèves